Home / Jésus est Musulman / Le Coran / La Préservation du Coran

La Préservation du Coran

Cet article discutera comment le Coran fut préservé. Dans la Bible, Dieu ordonna les Israélites de garder la Torah comme on voit en Deutéronome 4:2. C’est une commande de Dieu comme les autre commandes d’adorer Lui seulement, d’aimer nos voisins, de s’éloigner loin de l’adultère,…etc. D’autre part, on ne trouve pas de commande d’Allah aux Musulmans de garder le Coran, plutôt on trouve une promesse venant de Dieu qu’Il va le garder:

10. En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien. (Le Saint Coran 15:10)

La préservation du Coran était principalement au moyen de la tradition orale. De plus, il y a des manuscrits anciens datant au premier siècle Islamique. Cet article expliquera les deux moyens de préservation.

L’Importance de la Science d’Isnad

Les manuscrits ne peuvent pas être une évidence suffisante pour prouver l’authenticité d’un ouvrage même si son âge date au temps de cet ouvrage. Oui, cela peut être une évidence suffisante lorsqu’on examine l’histoire d’un événement normal ou d’un ouvrage qui n’a rien à voir avec la doctrine de Dieu. Mais en examinant un livre qui est censé d’être venant de Dieu et que la foi et la religion qui décide le destin de beaucoup des gens dans l’autre vie, on doit mettre des conditions dures afin d’être sûr que ce livre est vraiment la parole de Dieu. Au début de chaque message de Dieu, il y a beaucoup de gens qui l’opposent. Et même après la propagation de ce message, beaucoup de gens essaient à corrompre ce message avec les hérésies. Le manuscrit ne peut pas dire seulement si son contenu est le vrai message ou une hérésie. Oui, il peut être considéré comme une évidence auxiliaire, mais on ne peut pas dépendre sur un manuscrit seulement car on ne sait pas son écrivain. Voilà pourquoi la science d’Isnad existe en Islam. C’est la science qui cherche comment les sources de l’Islam sont transmis afin de vérifier leur authenticité.

C’est une principale différence entre les Musulmans et les Chrétiens. Les Chrétiens considèrent que si l’on trouve un manuscrit de la Bible datant au temps proche de la date censé d’écrire les évangiles (même si ce manuscrit date au 3e ou 4e siècle), ils considèrent ça comme une évidence que la Bible est la vrai parole de Dieu. Les Musulmans ne considèrent pas ça comme une évidence suffisant car il y a une possibilité que l’un qui écrit ce manuscrit est un hérétique ou qu’il ne vérifiait pas les vraies sources qui revendique connaitre Jésus, il y a une possibilité que cet écrivain du manuscrit n’était pas suffisamment précis. Il y a beaucoup de possibilités car tant d’événements peuvent se passer dans 200 ou 300 ans.

Alors les Musulmans inventèrent la science de l’Isnad. Lorsqu’on raconte le Coran ou une narration du Prophète Muhammad ﷺ, on doit dire la chaîne de cette narration, c’est-à-dire qui est la source de cette narration pour vérifier ses sources et par conséquent juger si cette narration est vraiment authentique ou non. Ce lien explique la science d’isnad en détail.

La Mémorisation du Coran

Voilà pourquoi l’évidence majeure de la préservation du Coran n’est pas les manuscrits, mais plutôt la mémorisation du Coran. Dieu dit dans le Coran:

17. En effet, Nous avons rendu le Coran facile pour la médiation. Y a-t- il quelqu’un pour réfléchir? (Le Saint Coran 54:17)

Le Coran, contrairement à la Bible est très facile d’être mémorisé. Il y a beaucoup des Musulmans qui mémorisent le Coran et beaucoup de ces Musulmans sont des petits enfants. C’était le cas depuis le début de l’Islam.

Non seulement les mots du Coran étaient mémorisés, mais aussi leur prononciation, qui devenait plus tard une véritable science appelée « tajwid », la science de la prononciation exacte de chaque lettre et de chaque mot du Coran, en tenant compte également des liaisons et du contexte syntaxique.  Grâce à cette science, de nos jours, de nombreux non-arabophones arrivent à réciter le Coran aussi bien que des arabophones. La mémorisation du Coran devint une véritable tradition qui se perpétua à travers les siècles, dans le monde musulman, grâce, entre autres, à l’implantation d’écoles de mémorisation.

Dans ces écoles, les élèves mémorisaient le Coran et apprenaient les règles de tajwid en présence d’un maître qui avait lui-même appris d’un autre maître, de sorte qu’il s’était créé une véritable chaîne d’apprentissage qui remontait jusqu’au Prophète de Dieu lui-même.  Cet apprentissage durait (et dure toujours) de trois à six ans.  Lorsque l’apprentissage est terminé, l’élève reçoit un certificat officiel (ijaza) attestant qu’il maîtrise les règles de récitation et qu’il peut désormais réciter le Coran de la même manière que le récitait le Prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui). (Source ici)

La Préservation du Coran par les Manuscrits

Quranic manuscript

Concernant les manuscrits de Coran, il y a quelques manuscrits anciens datant au premier siècle Islamique comme le manuscrit de Topkapi à Istanbul, le manuscrit de la mosquée de Hussein au Caire et le manuscrit de Tashkent datant au 2e siècle Islamique. De plus, il y a beaucoup de fragments datant au premier siècle Islamique.  Ces liens parlent davantage sur ce sujet:

http://www.aimer-jesus.com/reponses/falsification_coran.php

http://www.islamreligion.com/fr/articles/18/comment-le-coran-ete-preserve-partie-2-de-2/

Follow me onFacebooktwittergoogle_plusyoutubetumblrinstagrammailby feather
Share onFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailby feather