Home / Jésus est Musulman / Le Coran / Qui Écrit le Coran? (Partie 1)

Qui Écrit le Coran? (Partie 1)

L’une des questions les plus communes parmi les non Musulmans c’est: «Qui écrit le Coran? Le Coran est-il la parole de Dieu ou est-il fabriqué par le Prophète Muhammad ﷺ ?». C’était un point d’argument entre les Musulmans et les non Musulmans. Dans cet article, la réponse de cette question serait surlignée à l’égard de la vie du Prophète Muhammad ﷺ.

Le Prophète Muhammad Fabriqua le Coran pour être un chef?

Pensons de cela. Si l’un veut être un grand chef et acquérir la célébrité, l’argent et l’autorité, et il a reçu beaucoup des offres  pour obtenir tous ce qu’il souhaite à condition qu’il ne prêche aux gens des croyances contre leur croyances. Cette personne décida d’écrire un livre et dire que ce livre est la parole de Dieu. Que sera le contenu de ce livre? Aurait-il essayé à glorifier son peuple? Ou aurait-il critiqué leurs croyances et serait soumis à leur torture et à leurs insultes? Probablement il choisirait la première route afin de gagner le soutien de son peuple. Toutefois ce n’était pas le contenu de Coran.

Le message principal du Coran est le message de tous les prophètes; adorer et vénérer Dieu seulement et croire en tous les prophètes et laisser le culte des idoles et des faux dieux car ils les mèneront à l’enfer. Ça pousse à la collision avec les croyances païennes en Arabie car le Coran critique leurs croyances et les croyances de leurs ancêtres en Arabie pendant centaines des années.

Cela aussi rendait Prophète Muhammad et ses disciples soumis à la torture et à la persécution pendant 13 ans et aux guerres pendant 10 ans bien qu’il ait reçu des offres venant des Arabes d’être leur chef et de le donner de l’argent s’il veut pour arrêter son appel. Cependant il rejeta tous ces offres comme montré dans l’article parlant de Prophète Muhammad ﷺ.

Qui a ecrit le Coran-1

Le Coran Reprocha le Prophète Muhammad ﷺ dans Quelques Situations

Si le Prophète Muhammad écrit le Coran, aurait-il reproché lui-même? Un jour, le Prophète Muhammad ﷺ se concentrait sur les notables Qurayshites et souhaitait ardemment qu’ils deviennent Musulmans. Il commença à s’entretenir avec eux et à leur présenter l’Islam.  Tandis qu’il leur parlait, `Abd Allâh Ibn Umm Maktûm — l’un des premiers disciples du Prophète Muhammad ﷺ, il était aveugle— vint à lui et lui demanda de lui lire un verset du Coran.

Le Prophète Muhammad ﷺ fronça les sourcils et se retourna vers le groupe des Qurayshites, qu’il souhaitait voir se convertir à l’Islam et ainsi ajouter à la force des musulmans. Aussitôt qu’il finit de leur parler et qu’il quitta leur compagnie, la révélation suivante lui vint :

1. Il a froncé les sourcils et il s’est détourné. 2. Lorsque lui vint l’aveugle. 3. Que sais-tu ? Peut-être cherche-t-il à se purifier. 4. Ou à se rappeler et à tirer profit de ce rappel. 5. Quant à celui qui se complait dans sa suffisance. 6. Tu vas avec empressement à sa rencontre.  7. Quel grief encours-tu s’il ne cherche pas à se purifier (de sa mécréance) ? 8. Quant à celui qui est venu à toi plein de ferveur. 9. Et plein de la crainte de Dieu. 10. Tu le délaisses pour t’occuper des autres. 11. N’agis plus ainsi car c’est une mission de rappel. (Le Saint Coran 80:1-11)

Une autre situation dans le jour de la bataille de Ouhod, une incisive du Prophète -qu’Allah le bénisse et le salue- fut cassée et son sourcil blessé, et le sang coula sur son visage. II dit:

«Comment un peuple peut-il réussir en maltraitant son Prophète de la sorte alors qu’il l’appelle à Dieu?»

Dieu alors lui révéla dans le Coran confirmant qu’on ne juge pas sur destin n’importe qui car c’est à Dieu seulement:

128. Tu n’as (Muhammad) aucune part dans l’ordre (divin) – qu’Il (Allah) accepte leur repentir (en embrassant l’Islam) ou qu’Il les châtie, car ils sont bien des injustes. (Le Saint Coran 3:128)

Abu Taleb, l’oncle du Prophète Muhammad ﷺ, bien qu’il lui protégea de son peuple jusqu’à sa mort, il ne s’est pas convertit à l’Islam et il fut mort comme un païenne. Le Prophète Muhammad ﷺ était très triste car il souhaitait que Dieu lui pardonner et qu’il n’irait pas à l’enfer. Le Prophète Muhammad ﷺ dit:

«Je ne cesserai de t’implorer le pardon de Dieu à moins de recevoir l’ordre de ne plus le faire»

Mais les versets de Coran sont descendus en disant qu’il n’y a pas de favoritisme dans la croyance de Dieu, même qu’il soit l’oncle du Prophète Muhammad ﷺ plutôt c’est la foi en Dieu qui sauve de l’enfer:

113. Il n’appartient pas au Prophète et aux croyants d’implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils des parents alors qu’il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l’Enfer. 114. Abraham ne demanda pardon en faveur de son père qu’à cause d’une promesse qu’il lui avait faite. Mais, dès qu’il lui apparut clairement qu’il était un ennemi d’Allah, il le désavoua. Abraham était certes plein de sollicitude et indulgent. (Le Saint Coran 9:113-114)

Si le Prophète Muhammad ﷺ fabriqua le Coran pour sa faveur, aurait-il dit ces versets?

Le Prophète Muhammad ﷺ Utilisa le Coran pour sa Faveur?

Imaginons que quelqu’un vient et accuse la femme d’un grand roi, et quelques gens commencent à accepter ce que dit cet homme et  à parler sur ce sujet. Le roi possède les médias et il peut facilement dire que cet homme est un menteur et il sait que tous les hommes font confiance en lui et ils iraient le croire, n’utiliserait-il pas le média tout de suite pour terminer ce problème? Ou aurait-il vécu avec une douleur grande pendant un mois?

Ça s’est passé avec le Prophète Muhammad ﷺ lorsque Abdullah ibn Ubayy ibn Salul le chef des hypocrites (qui disent qu’ils sont des Musulmans mais ils ne croient pas en Islam, ils entrent l’Islam pour l’attaquer de l’intérieur) fait ça avec Aïcha, la épouse du Prophète Muhammad ﷺ.

Si le Prophète Muhammad ﷺ fabriqua le Coran, il peut fabriquer tout de suite des versets montrant que cet homme est un menteur, mais ce n’était pas le cas ici. La révélation s’arrêta pendant un mois et le Prophète Muhammad ﷺ souffrit dans ce mois jusqu’à la descendre des versets montrant qu’Aïcha est innocente et qu’Abdullah ibn Salul est un menteur.

Si le Prophète Muhammad ﷺ fabrique le Coran, il n’aurait pas besoin d’attendre pendant un mois souffrant tandis qu’il sait que tous les Musulmans vont croire le Coran, on trouve que le Prophète Muhammad ﷺ  ne juge pas de lui-même et il a attendu le décret de Dieu.

Ce n’est pas le fin de l’histoire, il y avait un homme appelé Mostah parmi les gens qui parlait d’Aïcha, le père de Aïcha Abu Bakr Al Siddiq aidait Mostah. Tandis que les versets montrent qu’Aïcha est innocente, Abu Bakr jura qu’il n’aidera jamais Mustah, mais les versets de Coran furent descendus ordonnant lui de ne pas faire ça et donnant un grand exemple de pardon:

22. Et que les détenteurs de richesse et d’aisance parmi vous, ne jurent pas de ne plus faire des dons aux proches, aux pauvres, et à ceux qui émigrent dans le sentier d’Allah. Qu’ils pardonnent et absolvent. N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne? et Allah est Pardonneur et Miséricordieux! (Le Saint Coran 24:22)

Abu Bakr dit:

«Si, j’aime qu’Allah me pardonne.»

Conclusion

Si le Prophète Muhammad ﷺ écrit le Coran de lui-même, il aurait l’utilisé pour sa propre bénéfice. Mais ce n’était pas le cas comme montré ci-dessus puisque le Coran n’était pas toujours avec le faveur de Prophète Muhammad ﷺ. C’est parce que le Coran est une révélation de Dieu Lui-même.

Follow me onFacebooktwittergoogle_plusyoutubetumblrinstagrammailby feather
Share onFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailby feather